top of page
Rechercher

Souffler les mots

Dernière mise à jour : 12 avr. 2022

L’avancement en âge amène pour certains oublis, confusions et frustrations face à leur vécu et ce qu’ils vivent au quotidien. Une de mes clientes a certaines difficultés à trouver ses mots. Étant née et ayant grandie au Québec, vécue au Royaume-Uni, puis au Canada anglais, pour revenir à sa terre natale, cette dame est confuse dans le choix des mots et dans la langue d’expression appropriée.



Elle me dit qu’elle trouve cela difficile de communiquer quand elle doit constamment chercher ses mots. Cela peut lui prendre parfois plus de deux minutes avant qu’un mot ne lui revienne. Elle dit que cela gâche le rythme de la conversation et elle fini par perdre le fil. Elle me dit aussi qu’elle apprécie quand les gens tentent de lui souffler les mots qui se sont envolés de sa mémoire. Elle sent d’autant plus de pression lorsque son interlocuteur attend, les bras croisés et sans mots-dire, qu’elle arrive à rattraper les mots en fuite. Il est bien normal pour elle, et pour tous, de chercher ses mots quand les chemins s’entremêlent dans son cerveau et qu’elle vit un stress, aussi léger soit-il.


“D’attendre les bras croisés que la personne retrouve ses mots, croyant que, si on l'aide, cela ne maintiendra pas son autonomie, ne favorise en rien la communication.”

Dans ce qu’elle a dit, la chose qui m’a le plus marquée est qu’elle apprécie quand on lui rappelle le mot manquant. Pourtant, cette dame est une fervente défenderesse de son autonomie et ne souhaite aucunement que les autres fassent les choses à sa place. Elle est très lucide, intelligente et ne souhaite pas se montrer diminuée par l’emploi de mots recherchés. Ce dont elle apprécie est le geste d’aide qui lui est apporté. Un support qui lui permet de mieux communiquer.


Au niveau de la stimulation et maintien des acquis, il est important de souligner l’objectif premier lorsque nous accompagnons la personne de même que les besoins de cette dernière. Ici, l’objectif est d’arriver à communiquer avec la personne aidée qui a besoin de s’exprimer. Lui souffler les mots est un moyen pour arriver à cet objectif. Une fois l’objectif atteint; que nous arrivons à comprendre la personne, un autre objectif à mettre en place serait de progressivement diminuer l’aide pour qu’elle arrive, par elle-même, à retrouver ses mots.


D’attendre les bras croisés que la personne retrouve ses mots, croyant que, si on l'aide, cela ne maintiendra pas son autonomie, ne favorise en rien la communication. La personne ne se sent pas appuyer et risque de se replier; de fermer toute tentative de communiquer par peur d’échouer. La perte de mémoire au niveau des mots se verra agrandie de même que son sentiment d’isolement.

Tendez la main, allez vers la personne et observez si elle accepte cette aide. Vous verrez que la personne se sentira plus détendue et aura de meilleures capacités de se remémorer ses mots tant convoités. C’est ce qui est en train de se passer avec cette dame et continuera au fil des années.


Martine Fournier

Ressource d’aide DUO


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page