top of page
Rechercher

La musique qui amuse

Suite aux récitals improvisés dans le salon de mes clients, qui, le sourire accroché aux lèvres, écoutent la mélodie jouée et applaudissent une fois le morceau terminé tel qu’ils étaient dans une salle de spectacle à ouïr la 9ème symphonie jouée par Beethoven lui-même, une réflexion m’est venue.



Qu’est-ce qui fait que ces personnes, qui ont pourtant jouie de la musique interprétée par les plus grands de ce monde, puissent être heureux ou à tout le moins intéressés de profiter de ces notes jouées avec tant de maladresse de ma part?


La réponse pourrait être que la musique, c'est la vie; une bouffée d’amour, et qu’ils sont reconnaissants d’en recevoir, eux, qui en ont bien besoin puisque, souffrant de la maladie d’Alzheimer et proche-aidant, ces êtres sont essoufflés de leur réalité qui leur demande d’y consacrer leur vie.


“La musique leur insuffle un vent de fraîcheur tel un carillon qui résonne en eux et fait éclater de rire leur cœur qui avait pour un temps arrêté de battre la mesure de la vie.”

Une autre explication serait que la musique leur rappelle de beaux souvenirs; de moments joyeux passés en agréable compagnie; de ces soirées dansantes où ils se sont rencontrés et séduits; de leur mariage où ils se sont dits oui pour la vie…


Ce pourrait aussi être une forme de langage qu’ils comprennent, eux qui se sentent incompris et isolé de la société parce que trop pris par la maladie. Un langage où les paroles ne sont pas nécessaires, mais seulement l’harmonie qui orchestre la vie.

Une chose est certaine, peu importe l’explication, pendant un instant, ils profitent du présent sans autres préoccupations que d’entendre, de ressentir ces mélodies insufflant la vie et d’en redemander encore de cette musique qui les amuse tant.


Martine Fournier

Ressource d’Aide DUO


32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page